Bpifrance ouvre une nouvelle voie de financement

Depuis mai 2014, Bpifrance a ouvert une nouvelle voie de financement pour les innovations non technologiques, ce qui veut dire qu’il est possible soutenir des entreprises à fort potentiel qui ont des projets ambitieux.

Bpifrance finance la bonne idée en quelque sorte. Les critères sont, du coup, variables. Ce peut être la valeur d’une équipe qui permettra le bon fonctionnement du projet, ses atouts marketing, son positionnement innovant sur le marché, ses avantages sur ses concurrents…

Les prestations techniques peuvent entrer en considération mais pas dans la même mesure que pour le financement de l’innovation technologique. En fait, l’arbitrage est sans doute plus complexe car il repose sur des critères plus nombreux qu’une amélioration par rapport à un état de l’art technologique. Il nécessite une très bonne connaissance des marchés et de la concurrence. Cette nouvelle aide, appelée bourse French Tech ne peut excéder 30 000 euros. Elle va permettre de développer le business plan et d’asseoir le projet.

L’enveloppe accordée en 2014 à Bpifrance PACA de 800 000 euros n’enlève rien au financement de l’innovation technologique, de manière générale qui représente, elle, 2,2 millions d’euros de subventions. Ce sont au final plus de 70 dossiers pour, là encore, un budget maximum de 30 000 euros par projet. Le secteur reste dynamique. De nombreux dossiers nous sont envoyés par Marseille Innovation. Une dizaine des projets non technologiques ont reçu une bourse French Tech de Bpifrance cette année.

Claude Lai, chargé d’affaires innovation BPI PACA.

bpifrance

Partager cet article

Inscrivez vous à notre newsletter

Recevez toutes les actualités et les évènements directement sur votre boîte mail.

Plus d'actualités

Seawards : la cryo-séparation dans le dessalement d’eau de mer

Anciennement accompagnée par Marseille Innovation, Seawards créée par Hubert Montcoudiol et Hervé de Lanversin développe une nouvelle technologie, la cryo-séparation dans le dessalement d’eau de mer.

Onet s’implique chez Marseille Innovation

Fort de ses divers métiers et de sa volonté de stimuler l’innovation en interne, le groupe Onet développe sa stratégie en la matière et rejoint le Conseil d’administration de Marseille Innovation.

L’Union Maritime et Fluviale et Marseille Innovation font cause commune

Martin Féraud, président de la commission Innovation et Digital au sein de l’Union Maritime et Fluviale (UMF), expert et en charge de plusieurs entreprises dans les secteurs du transport et de la logistique, a été acteur du rapprochement avec Marseille Innovation.