Julie Ducret, locavore addict

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Inscrivez vous à notre newsletter

Recevez toutes les actualités et les évènements directement sur votre boîte mail.

Julie Ducret, « locavore addict »

La jeune entrepreneur valorise les fruits et légumes provençaux dans des crèmes et lotions de bien-être.

C’est parce qu’elle s’ennuyait des produits bio austères et culpabilisants que Julie Ducret a créé une gamme de soins de peau à contre courant : des fruits frais, un packaging coloré, une abeille messagère… « Je m’étais donné le choix entre cette option ou créer un site de rencontre de sportifs », se souvient-elle. La crise de 2008 a choisi pour elle : « L’époque appelait à des produits anti-déprime portant des valeurs locales et le marché du bio s’amplifiait de 30% par an » L’euphorie est retombée, mais le positionnement de Pulpe de Vie dans les réseaux de beauté et de parapharmacie – « l’entreprise cosmétique 100% française, 100% bio » – assure désormais la croissance de l’entreprise. « J’étais préparée à toutes les épreuves », confie humblement Julie.

Sortie de l’ESC Rouen à 23 ans après une prépa HEC, elle entre d’abord chez le lessivier Henkel où elle se familiarise avec le marketing chiffré dans la division cosmétique. Après 4 ans de ce régime, direction Pepsi, son management à l’américain et son commercial de terrain. « Ces parcours ont consolidé tous mes acquis théoriques, au point que je n’ai pas eu peur une seconde en créant ma société ». Son concept « locavore spirit » est maintenant rodé. « Tout mes fruits et légumes sont achetés frais. Ils ne prennent pas l’avion et sont mis en beauté, transformés sur place, pour conserver le maximum de propriétés anti-oxydantes, de minéraux et de vitamines, explique-t-elle. Nos produits sont constitués d’un minimum de 25% de fruits et de 35% au moins d’ingrédients biologiques, alors que le label Ecocert n’en impose que 10% ». Les colorants sont des ocres naturels du Lubéron et le reste des ingrédients nécessaires aux compositions (eaux florales, huile d’amande, de tournesol et de cameline, packaging…) est  approvisionné au plus près. Au total, son entreprise fait travailler une vingtaine de producteurs de fruits régionaux et une quinzaine de sous-traitants industriels grâce auxquels elle peut produire 4000 unités par an : des « gommages euphorisants » pour le corps, des soins « gourmands et hydratants », et des coffrets thématiques dont un best-seller « Sucré Frappé », gommage anti points noirs pour ados au concombre et noyaux d’abricots. Ses mélanges et ses senteurs particulières font mouche : présente dans près de 300 magasins en France, de Parashop à Mademoiselle Bio en passant par  Beauty Monop, elle a réalisé l’an passé 320.000 euros de chiffre d’affaires malgré son déréférencement de Nature & Découverte qui produit désormais ses propres gammes. « Pulpe de Vie est rentable depuis son premier exercice », sourit Julie. Le prochain exercice devrait ressortir à 500.000 euros puis 1 million d’euros d’ici 2015, notamment grâce à l’export.
Le terroir provençal plait aux Asiatiques où ses produits sont déjà présent dans une centaine de magasins. Elle y réalisera 15% de son activité cette année.

Contact : Julie Ducret – Tél.: 04 91 11 88 85 – Julie@pulpedevie.fr – Web : www.pulpedevie.fr

Plus d'actualités

Lancement de son fonds pour financer ses pépites

La plus importante structure phocéenne d'accompagnement de start-up, Marseille Innovation, lance son propre fonds d'investissement pour financer les entreprises qu'elle héberge.

Marseille innovation va prêter 30 000 € à 24 porteurs de projets

Marseille Innovation fête ses 25 ans cette année. La structure d’accompagnement des start-up du territoire enfile une nouvelle identité graphique et lance son « Fonds d’Innovation by MI » d’une valeur totale de 720 000 euros.

Fonds d’innovation by MI, un soutien clé aux start up du territoire

L'équipe de Marseille Innovation et ses partenaires lancent le premier fonds d'innovation destiné à soutenir les startup du territoire.