Rachid Alhiane - Responsable de l'Hôtel Technoptic et intelligence compétitive

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Inscrivez vous à notre newsletter

Recevez toutes les actualités et les évènements directement sur votre boîte mail.

MEETAfrica, les atouts du transfert de technologie

Après avoir accompagné pendant 5 ans, jusqu’en 2016, un Programme d’Aide à la Création d’Entreprises Innovantes en Méditerranée (PACEIM), nous avons mis en place depuis 2017, un nouveau programme européen MEETAfrica.fr autrement appelé Mobilité Européenne pour l’EnTrepreneuriat en Afrique.

« Porté par un consortium de plusieurs acteurs (Expertise France, Campus France, IRD, GIZ), ce dispositif soutient les entrepreneurs de la diaspora africaine, formée en France et en Allemagne, qui portent dans les pays d’Afrique partenaires (Maroc, Algérie, Tunisie, Cameroun, Mali, Sénégal) un projet de création d’une entreprise à caractère technologique. Et dans des secteurs considérés comme prioritaires : l’agroalimentaire, IoT, l’énergie, la santé, les biotechs, les TIC, etc.

Au-delà d’une première mission de sourcing des candidats susceptibles d’intégrer le programme, un coaching des porteurs de projet est assuré par Marseille Innovation en plusieurs étapes : établissement d’une feuille de route, accompagnement pendant 15 mois, réalisation d’une étude de marché tablant sur la veille concurrentielle et technologique et étude des brevets existants avec tous les atouts de Marseille Innovation en matière d’intelligence compétitive, aide à la recherche de financement, mise en relation avec les partenaires au Sud, etc.

L’expertise de la trentaine d’experts « maison » et l’utilisation de leurs compétences sont précieuses pour affiner le projet dans les expertises les plus divers, de la comptabilité au marketing en passant par la propriété intellectuelle.

Quelques pépites en croissance et issues de secteurs variés illustrent la vingtaine de projets déjà formalisés. En Algérie, le projet Fico Cake mise, sur la fabrication industrielle de madeleines, biscuits pour bébés et pâte à tartiner. Le projet Farasha Systems au Maroc, consacrée meilleure cleantech en 2018 dans son pays, consiste, par exemple, en une solution d’inspection thermique et visuelle des installations industrielles basée sur le traitement d’image et l’intelligence artificielle. Toujours au Maroc, Doross Online développe, lui, une plate-forme de cours et de vidéos en ligne dédiée au soutien scolaire des collégiens et des lycéens. »

Rachid Alhiane, docteur en sciences de l’information et de la communication, est responsable de l’Hôtel Technoptic, de l’incubateur international MEETAfrica et de l’intelligence compétitive chez Marseille Innovation.

Plus d'actualités

Lancement de son fonds pour financer ses pépites

La plus importante structure phocéenne d'accompagnement de start-up, Marseille Innovation, lance son propre fonds d'investissement pour financer les entreprises qu'elle héberge.

Marseille innovation va prêter 30 000 € à 24 porteurs de projets

Marseille Innovation fête ses 25 ans cette année. La structure d’accompagnement des start-up du territoire enfile une nouvelle identité graphique et lance son « Fonds d’Innovation by MI » d’une valeur totale de 720 000 euros.

Fonds d’innovation by MI, un soutien clé aux start up du territoire

L'équipe de Marseille Innovation et ses partenaires lancent le premier fonds d'innovation destiné à soutenir les startup du territoire.