Monapp se met à table

Dédiée à l’offre d’outils logiciels sur smartphone, tablette et au développement de sites web, Monapp s’est concentrée sur le secteur de la restauration.

Existant depuis juin 2012, Monapp connaît un bel avenir. Son cœur de métier ? La conception et le développement de logiciels applicatifs web et smartphone pour les commerçants. « La plupart n’est pas ou peu équipé de ce type d’applications. Nous leur fournissons des outils adaptés à leur métier. On a commencé par une offre d’applications pour smartphone avant de fournir un contenu plus global associant tablettes et site web. Petit à petit, notre activité a évolué » évoque Marc Mesropian l’un des fondateur. Et de fait, aujourd’hui, Monapp intervient spécifiquement dans les métiers de la restauration. « Car ce produit est très adapté à ce corps de métier. Mieux, nous avons repositionné l’activité de Monapp qui est devenue apporteur d’affaires et fonctionne comme une centrale de réservation. Nous sommes l’outil technique et la force commerciale du restaurateur ».  Monapp compte ainsi 180 restaurants partenaires dans les Bouches-du-Rhône avec des projets de développement dans le grand Sud, du côté du Var et des Alpes Maritimes comme du Languedoc Roussillon. Monapp a aussi ouvert une antenne à Paris en envisage d’en lancer une à Lyon dans les mois à venir.

Le mode de fonctionnement ?
« Les voyagistes et les croisiéristes nous contactent directement afin que nous réservions les restaurants adaptés ». Plus de 1800 demandes par mois sont aujourd’hui enregistrées. Avec déjà 10 personnes, la structure qui a commencé à éclore dans la pépinière de Marseille Innovation à la Belle de Mai ne compte pas en rester là. Elle vise cette année le doublement de son chiffre d’affaires actuellement de 300 000 euros.

monApp

Partager cet article

Inscrivez vous à notre newsletter

Recevez toutes les actualités et les évènements directement sur votre boîte mail.

Plus d'actualités

Seawards : la cryo-séparation dans le dessalement d’eau de mer

Anciennement accompagnée par Marseille Innovation, Seawards créée par Hubert Montcoudiol et Hervé de Lanversin développe une nouvelle technologie, la cryo-séparation dans le dessalement d’eau de mer.

Onet s’implique chez Marseille Innovation

Fort de ses divers métiers et de sa volonté de stimuler l’innovation en interne, le groupe Onet développe sa stratégie en la matière et rejoint le Conseil d’administration de Marseille Innovation.

L’Union Maritime et Fluviale et Marseille Innovation font cause commune

Martin Féraud, président de la commission Innovation et Digital au sein de l’Union Maritime et Fluviale (UMF), expert et en charge de plusieurs entreprises dans les secteurs du transport et de la logistique, a été acteur du rapprochement avec Marseille Innovation.