SeADvance : Efface l’aléas de panne

DeepTech de l’industrie 4.0, SeADvance développe, depuis Marseille Innovation, une maintenance prédictive nouvelle génération. Les bénéficiaires ? Des assets industriels exploités sur les segments stratégiques des transports (aériens, maritimes, ferroviaires, routiers industriels), utilities, nucléaire, défense, spatial.

Créée en février 2019 par Fabrice Ravignon et après 2 ans de R&D, la startup SeADvance est hébergée chez Marseille Innovation depuis mars dernier. Dans le détail, elle ouvre un verrou technologique : la simulation du vieillissement de l’équipement électromécanique à l’échelle de sa durée de vie. Ce qui permet à SeADvance d’introduire une innovation de rupture : l’élimination du risque de panne et de maintenance imprévue des batteries, alternateurs, pompes, échangeurs etc… en anticipant, sur le long terme des 24 mois ou plus, les pannes et les besoins correspondants en maintenance et pièces de rechange.

« Les solutions usuelles de maintenance prédictive, meilleure technologie de l’industrie 4.0, attendent toutes que se manifestent les premiers symptômes de panne pour annoncer la panne : cela expose à découvrir les pannes en fonctionnement les unes après les autres, avec un préavis réduit (de l’ordre d’une dizaine de jours en moyenne) et, in fine, de subir les pannes annoncées. Pour SeADvance, l’objectif est d’anticiper, dès la période de maintenance et grâce à la simulation, les pannes qui surviendront sur le long terme de la période de fonctionnement qui suivra » développe Fabrice Ravignon, ingénieur de formation passé par le nucléaire.

La startup est adossée à un brevet reconnu à l’international ainsi qu’à une première preuve de concept réussie, conduite entre mai et septembre, avec Addixdata, (cabinet datascience basé à Sophia-Antipolis et Aix-en-Provence) et sur la base d’un jeu de données synthétiques simulant le vieillissement de plusieurs milliers de pompes sur 36 mois. SeADvance utilise une Intelligence Artificielle customisée à l’équipement. Cette IA modélise et simule le vieillissement à l’échelle de sa durée de vie. Avec 2 innovations fondamentales en rupture (i) au regard des projets usuels de datascience, en introduisant une imbrication poussée entre métiers fonctionnels et métiers datascience (ii) au regard de l’état de l’art, en ouvrant le verrou technologique de la simulation du vieillissement. SeADvance sert ainsi toute la chaîne de valeur industrielle, de l’exploitant, au maintenancier, en passant par le concepteur fabricant de l’équipement et l’assembleur. « Il y a eu une accélération avec des marques d’intérêt exprimées par les équipes métier de plusieurs industriels depuis notre arrivée chez Marseille Innovation. Cela a facilité notre mise en réseau et les prises de contact pour les partenariats industriels » reprend Fabrice Ravignon. Le recours aux expertises transverses de Marseille Innovation (financement, business development, communication…) nous aide également à atteindre un nouveau niveau de maturité. »

SeADvance

Partager cet article

Inscrivez vous à notre newsletter

Recevez toutes les actualités et les évènements directement sur votre boîte mail.

Plus d'actualités

Seawards : la cryo-séparation dans le dessalement d’eau de mer

Anciennement accompagnée par Marseille Innovation, Seawards créée par Hubert Montcoudiol et Hervé de Lanversin développe une nouvelle technologie, la cryo-séparation dans le dessalement d’eau de mer.

Onet s’implique chez Marseille Innovation

Fort de ses divers métiers et de sa volonté de stimuler l’innovation en interne, le groupe Onet développe sa stratégie en la matière et rejoint le Conseil d’administration de Marseille Innovation.

L’Union Maritime et Fluviale et Marseille Innovation font cause commune

Martin Féraud, président de la commission Innovation et Digital au sein de l’Union Maritime et Fluviale (UMF), expert et en charge de plusieurs entreprises dans les secteurs du transport et de la logistique, a été acteur du rapprochement avec Marseille Innovation.